top of page
  • Photo du rédacteurViolaine & Lolo

15. Préhistoire et rock art rupestre (Oban - Kilmartin, Highlands du centre)

Chaussures des marches et tenues d'extérieur sont de mises aujourd'hui pour partir à la découverte des pierres gravées rupestres et autres témoignages préhistoriques de la région de Kilmartin, dont les découvertes sont qualifiées d'importance internationale. Le programme de cette journée est riche et intense, mieux vaut se lever tôt, être bien organisé ou le prévoir sur deux jours.


Parcours : 46 km, 60 mn depuis Oban pour atteindre la région de Kilmartin. La circulation est assez dense et les routes étroites, ça ne circule pas très bien.


LES GRAVURES RUPESTRES OU ROCK ART

Elles se comptent par milliers sur les affleurements rocheux de Kilmartin Glen. Ce sont principalement des points, des anneaux, des rosettes ou des coupes. Certains sites présentent des sortes de tableaux, plus imposants et détaillés.


A quoi servaient-ils? De quand datent-ils? Il est difficile de le savoir. Nous savons aujourd'hui que le quartz, roche semi-transparente, servait à graver des rochers plus friables, des morceaux brisés ayant été trouvés à proximité des gravures. Le quartz capte la lumière et émet une lueur lorsqu'il est frappé dans l'obscurité...


Rites religieux, lien avec les étoiles, les cultures ou encore les saisons, offrandes aux dieux... plusieurs interprétations ont été faites. Seule certitude, le site de Kilmartin devait représenter une symbolique particulière pour qu'à autant d'époques différentes (des hommes des cavernes au Moyen-Age), nos ancêtres y aient perpétré des rituels, brûlé leurs morts et vénérés leurs défunts.


CHATEAU DE LA CARNASSERIE

Débutez votre périple par les ruines de la forteresse de la Carnasserie, sur lequel trois sites ont fait l'objet de nombreuses fouilles, découvertes et études. Maison-tour, il date du 16e siècle et n'a pas été habité longtemps, ayant été détruit par les forces royalistes en 1685 (incendie). Quand bien même ses murs sont encore indemnes, il n'a jamais été réparé. Plusieurs éléments d'architectures, comme les trous pour les armes dans les murs, sont particulièrement réussis.

Infos : grand parking sur place, aucune commodité, plusieurs panneaux informatifs intéressants sur le Château, mais surtout sur le rock art.


ROCK ART A ORMAIG

Découvert en 1970, ce bloc rocheux présente de magnifiques gravures, encore bien préservées et en accès libre en pleine nature. Leur contemplation se mérite (10 km en vélo nous concernant) et le site n'est de loin pas aisé à découvrir.


Une fois sur place, vous pourrez y admirer des marques de coupes, des anneaux et de belles rosaces gravées dans la pierre, avec un magnifique coup d'oeil sur le Loch Craignisch à proximité. Seul bémol (ou pas), le lieu n'est pas entretenu et la végétation reprend ses droits, couvrant chaque jour un peu plus les symboles de ce lieu sacré.


Infos : Le plus simple est probablement de partir du Château de la Carnasserie, à pieds ou à vélo, car le sentier est mieux indiqué que si vous tentez d'y accéder avec un véhicule, la forêt étant fermée à la circulation. Pour notre part, nous avons suivi le GPS jusqu'au début de la forêt, sur un chemin très caillouteux, puis nous avons poursuivi en vélo. La balade était très agréable et les paysages avaient un air de Canada.


KILMARTIN, SES CAIRNS, SES PIERRES LEVEES ET SON TEMPLE FUNERAIRE

Dire que le lieu est sacré depuis des générations semble une évidence, tant les vestiges y sont nombreux. Ne prenez pas peur en regardant le nombre de sites et allez à l'essentiel, vous y passerez la journée autrement.


Depuis le Château, vous avez bien sûr Kilmartin et son musée (qui était fermé lors de notre visite, mais qui semble vraiment digne d'intérêt), puis une série de cinq cairns de différentes tailles, datant pour quatre d'entre eux de l'âge du bronze et un de l'âge de la pierre, tous situés dans le même alignement.


NETHER LARGIE STANDING STONES

Vous arriverez ensuite à Nether Largie Standing Stones, un site de cinq pierres levées datant de 3'200 ans av. J.C., dont la centrale, plus haute, est gravée (plusieurs coupelles et marques), d'où notre intérêt pour le site. Des photos anciennes montrent qu'elle avait aussi des symboles, disparus aujourd'hui. Leur alignement pourrait être en lien avec le cycle de la lune et serait, à ce titre, l'un des lieux du genre les plus importants en Ecosse. Une sixième se trouve plus loin, au milieu d'un champ. Plusieurs pierres plus petites sont à côté des grandes, dont l'utilité n'est pas connue.


TEMPLE WOOD

A l'origine, il y avait 22 pierres levées, dont 3 gravées avec des coupes et des spirales. Au centre, un cairn avec des ossements calciné a été retrouvé. Deux autres cairns se trouvaient également à proximité. Les pierres semblent avoir bougées à plusieurs reprises au fil du temps.


Infos : Pour visiter Kilmartin, vous pouvez soit poursuivre depuis le parking du Château de la Carnasserie en vélo ou à pieds et visiter les monuments les uns après les autres, soit reprendre la B8025 et stationner sur le parking donnant accès à Temple Wood. C'est ce que nous avons fait, l'objectif de la journée étant plus l'art rupestre que les cairns et les pierres levées. Le parking est de taille moyenne, arborisé et ne permet pas de rester pour la nuit. Vous y trouvez plusieurs panneaux d'informations. Les sites seront en face de vous, après un petit canal à traverser. Aucune commodité sur place.


ROCK ART ACHNABREAC

Reprenez la route pour vous rendre à Achnabreac, à 10 mn de Kilmartin. Vous y découvrirez l'un des plus beaux effleurement rocheux sculpté de la région, avec sa double spirale (1e photo). Comme à Ormaig, malheureusement, la végétation a fait son oeuvre et est en train de tout recouvrir. Les 63 symboles ne sont en majeure partie plus visibles aujourd'hui.


Infos : Le site est plus facile d'accès qu'Ormaig et à proximité d'un grand parking indiqué dans la forêt. Un joli sentier entretenu y conduit et vous pourrez également trouver un circuit pour le vélo. Aucune commodité sur place.


ST-COLUMBA'S CAVE

Reprenez la route en direction du Loch Sween pour atteindre St-Columba's cave, à 40 minutes de Kilmartin, pour découvrir des traces gravées encore plus anciennes. Dans cet ancien abri sous-roche, des traces d'occupation humaine datant du Mésolithique à nos jours ont été découvertes. Vous y trouverez encore plusieurs trous qui devaient servir à tenir des pieux en bois, ainsi que des traces d'origine religieuses (ancien Crucifix gravé dans la pierre et un autel en pierres sèches).


Plusieurs personnes y viennent encore aujourd'hui pour méditer et y laissent des offrandes (fleurs, coquillages, etc.) sur l'autel. Le lieu est typique des abris mésolithiques, avec une large vue ouverte et une source d'eau à proximité immédiate. Les restes d'une chapelle du XIIIe siècle témoignent également d'une occupation religieuse. Plusieurs sépultures ont aussi été découvertes sur le site.


Infos : le site se trouve au bout d'une route signalée comme une impasse, mais qui fait bien plusieurs kilomètres, avec une immense résidence privée à son issue. Le parking est inexistant, il y a peu de place pour manoeuvrer et le stationnement de nuit y est interdit. La montée jusqu'à la grotte est rapide, mais marécageuse. Mieux vaut prévoir de bonnes chaussures. Attention, possibilité de confusion avec une autre grotte liée à St-Columba, qui se situe dans la région! (St-Columba's footprints and Keil Caves)


ARDCASTEL

Pour la nuit, nous avons prolongé la route jusqu’à Ardcastel, (40 minutes) en direction d’Inveraray, qui fait partie de la forêt de Kilmichael. Nous y avons trouvé un parking très agréable et tranquille, qui accepte le stationnement de nuit (payant).


1 vue0 commentaire

Comments


bottom of page